Gestion de projet

Apprendre autrement.

Brainstorming

Introduction

Le Brainstorming, ou "remue-méninges", est une méthode de créativité Collective dont le but est de rechercher des solutions pour des problèmes déterminés. Il s’appuie sur un travail du groupe afin de produire le maximum d’idées sur un thème donné.

Le brainstorming peut être, donc utilisé dans toute situation impliquant la créativité, "D'une manière générale, un brainstorming peut être organisé à chaque fois qu'on n'a pas de solution toute faite à un problème et qui nous convienne", analyse Isabelle Jacob, dirigeante du cabinet Iris Consultants et du centre Iris de formation à la créativité.

La technique du brainstorming a été conçue en 1935 par Alex Osborn, vice-président de l'agence de publicité américaine BBDO. C'était à l'origine une méthode de réunion de groupe soigneusement préparée puis tout aussi soigneusement exploitée pour trouver un nombre important d'idées publicitaires et promotionnelles pour les clients et les clients potentiels de l'agence.

La démarche

La réalisation de brainstorming implique, au préalable, de disposer certains nombres d’outils :

  • Tableau blanc.
  • Blocs de post-it (5 x 10 cm).
  • Crayons ou Feutres pour que les participants puissent marquer leurs réponses.

Pour animer le débat, il est nécessaire de nommer un animateur qui peut être le manager lui-même ou bien l’un de ses collaborateurs. L’animateur permet d’établir et de faire respecter certaines règles nécessaires au bon déroulement d’un Brainstorming. Par exemple :

  • Il annonce les règles et le thème du Brainstorming.
  • Il anime et fait participer les interlocuteurs.
  • Il traite chaque participant à valeur égale.
  • Il veille à ce qu’aucun participant ne se permette de discuter ou de juger les idées des autres.
  • Il répartit le temps de parole entre chaque participant de façon équitable.

Toujours est il que, l’animateur doit posséder une stricte neutralité qu’il doit faire appliquer aux participants.

Pour assurer la réussite de brainstorming, un nombre limité, entre 8 et 10 participants est suffisant. Par ailleurs, il est nécessaire de s'assure que chacun est d'accord pour traiter le thème en question.

Un impératif : débrancher les téléphones fixes et portables.

Règles de fonctionnement

Pour le bon déroulement d’un Brainstorming et pour son optimisation maximale, quelques règles sont à observer :

  • Pas de censure : réfléchir librement.
  • Egalité : toutes les idées ont la même valeur.
  • Considération : respect d’autrui, pas de jugement.
  • Enregistrement : tout noter ou enregistrer (film).
  • Discipline : une idée après l’autre.
  • Originalité : chaque idée mérite d’être énoncée.

Déroulement d’un Brainstorming

Le lancement
  • L’animateur rappelle les règles de fonctionnement.
  • Il présente et formule le problème sous forme d’une question.
  • Il écrit le sujet sur un tableau qui doit rester visible pendant toute la durée de la réunion.
  • L’animateur demande aux membres du groupe de noter dans un temps limité toutes les idées qui leur passent par la tête sur le problème posé.
La production d’idées
  • Chaque participant, à tour de rôle, énonce une seule idée par tour de table que l'animateur inscrit au tableau (ou dit "je passe").
  • Exploiter et d'améliorer les idées émises pour en émettre d’autres. On pourra, par exemple, combiner ou modifier les idées émises.
L’exploitation des idées produites
  • L’animateur regroupe les idées similaires et reformule les idées finales.
  • Il écarte les suggestions qui ne correspondent pas du tout au but du projet.
  • Il convient alors de hiérarchiser ces idées pour mettre en évidence les priorités recherchées.
  • Avec les 10 dernières, On pourra avoir recours au vote à main levé afin de déterminer celle qui remporte le plus de voix.
  • Dans le cas d'un brainstorming de recherche des causes (Méthode 5M), souligner le ou les mots clefs qui résument l'idée.